Sessions intégration de Nour, réfugié Syrien


Quand on visite le cheval, l'approche résulte du départ précédent.

Selon la qualité du départ, le moment où on quitte le cheval détermine un processus d'intégration des expériences et des apprentissages.

Il y a de nombreux témoignages de chevaux qui apprennent entre deux visites de leur cavalier.

Dans la vie, la connaissance résulte de l'intégration de l'expérience sur une spirale plus élevée. Mettre pied à terre, c'est quiter le véhicule qui nous a porté, lui donnant ainsi une autre signification. Le départ est une confrontation à la fin, à la disparition à la mort, à la dissolution qui est un éternel recommencement des cycles de la vie.

Le moment où l'on disparaît à la vue est un moment important. C'est le moment de rappeler, de faire une synthèse de la séance, puis de ramener l'animal à son élément, alors que l'homme , lui, retourne à son milieu quotidien.

A l'affiche