Les chevaux ont une signification sacrée pour les peuples amérindiens.


En septembre et en octobre prochain, nous accueillons des représentants de la nation amérindienne Navajo venus spécialement des États-Unis ( dernières places dispo pour les ateliers cheval sur Rambouillet 24 et 25 septembre). Et nous échangerons autour de leur relation si particulière au cheval.

Des membres de la famille Benally, qui sont originaires de Black Mesa, et de la famille Antonio près de Windows Rock, participeront à ces rencontres. Pendant les prochaines lettres contacts de l'été, je voudrais vous présenter ces deux familles, et vous introduire à la réalité des cultures amérindiennes d'aujourd'hui. Autant pour la famille, le clan, la tribu que pour le peuple Indien tout entier, les chevaux sont porteurs d'un sens du sacré. Utilisés lors de cérémonies, ils sont les symboles de ces anciennes cultures premières : protection de la terre, richesse de la nature et abondance des moissons, ces traditions amérindiennes qui sont encore aujourd'hui tellement présentes aux États-Unis. Entrer dans la réalité des cultures amérindiennes, c'est découvrir un autre monde. Ces deux mondes, ces deux univers culturels, se sont percutés frontalement au cours de l'histoire des États-Unis. Clayson Benally me disait il y a quelques semaines, chez lui, près de Flagstaff, sous les deux pics de Dokoo'oslid, la montagne Sacrée de la direction Ouest dans la cosmologie Navajo: "je peux monter le cheval de quelqu'un d'autre, et ce cheval va réagir de manière entièrement différente parce que je suis ouvert est connecté à lui. Le cheval est un être libre. Lorsque je le monte, je lui permet la liberté dans ses mouvements, de sa tête, de son corps, pour tout. Le cheval s'ouvre, il peut bouger plus librement, et il peut courir plus vite. C'est comme cela que mon père m'a appris à monter et à approcher les chevaux sauvages. Un de mes buts, c'est d'entrer en contact avec tous les chevaux qui on des difficultés de connexion ou des problèmes à être montés. Je dis aux gens, "tiens, et si on allait faire une balade avec ton cheval ?" Et il y a quelque chose dans le cheval, dans la manière donc il se connecte, la manière dont il nous enseigne. Les chevaux voient la vérité. Ils comprennent les choses sur un niveau complètement autre. Et cela ne fait aucun doute, il y a un processus de guérison lorsque les chevaux interagissent avec les humains."

A l'affiche
Récemment paru
1/36
Archive