La grand tournant - lettre de Sylvain Juillet - Août 2015

Téléchargez la lettre en format PDF

Bonjour à tous Il y a pour chacun de nous l'obligation morale mais aussi pratique de regarder au-delà de la surface des évènements...De sentir la planète terre bouger et grandir en dessous des évènements visibles et ainsi de percevoir la direction qu'ils prennent, de sentir les tendances de l'évolution et les changements sociaux qui en découlent dans la marche du monde. Je voulais vous partager cette citation du physicien Ervin Lazslo parce que, pour moi, elle explique ce qu'est le grand tournant actuel. Ervin Lazslo est le fondateur du Club de Budapest et du centre d'innovation pour un nouveau paradigme.

Selon Ervin Laszlo, la grande aventure de notre époque, le grand tournant, c'est de passer d'une société de croissance industrielle et de capitalisme à une société de développement durable qui prend en compte tous les aspects de la vie, de la nature, et de ses règnes. Si nous pouvions mettre à profit ces temps actuels pour mettre en avant les nouvelles dimensions de la conscience humaine, et la solidarité entre tous les êtres vivant, bien plus que ce que nous imaginons aujourd'hui, alors peut-être pourrions nous envisager les évolutions de notre époque avec un certain optimisme. Notre temps pourrait devenir celui où le cauchemar collectif, et l'éveil collectif, existent simultanément dans notre conscience. C'est l'ombre et la lumière que décrit James Woody le président de l'Institut des sciences noétiques. C'est le symbole du cheval blanc et du cheval noir du "Tao du cheval" de Linda Kohanov. Le philosophe Peter Russell, auteur de "l'esprit du moment présent" appelle ceci la conscience au-delà de l'ego. En d'autres termes, notre époque est celle où nous pourrions abandonner notre ego et ses conceptions égocentrique et être guidé par la nature vivante.

Qu'est-ce que les thérapies facilitées par les chevaux ont à voir avec tout cela ? Mon expérience quotidienne avec les chevaux à démontré sans aucun doute que nos partenaires à quatre sabots pourraient bien avoir à nous en apprendre sur la conscience au-delà de l'ego, et nous enseigner qui nous sommes. Ils pourraient peut-être aussi nous apprendre comment traverser les obstacles et les difficultés auxquelles nous faisons face aujourd'hui en tant qu'espèce humaine.

Car , soyons en bien conscients, la réalité que nous percevons est masquée par nos propres interprétations et pensées. Nous sommes littéralement enfermés dans une prison que nous avons nous-même construite avec les murailles de nos habitudes de penser, nos croyances, nos jugements et nos émotions refoulées. Comme le dit l'auteure amérindienne Jamie Sams, nous avons oublié le principe d'unité fondamentale de l'univers. Nous avons oublié que tout, dans la création, existe à l'intérieur du Grand Mystère. Nous avons oublié que tout ce qui est manifesté contient une force de vie universelle et que tout ce qui existe est connecté énergétiquement à cette force de vie universelle. Nous avons oublié que chacun des atomes qui constituent les formes de vie dans la nature contient la flamme éternelle de l'amour, et que tout ce qui existe a un but et un sens. Nous avons oublié que toute vie a été créée en perfection divine et que nous-mêmes faisons partie de ce plan.

Les recherches actuelles des neurosciences montrent que tous les mammifères réfléchissent à partir de 3 foyers de conscience. Il y a un cerveau dans la tête, mais aussi un cerveau dans le cœur, et un cerveau dans les intestins. Ce n'est pas qu'une théorie, mais c'est ce qui se passe réellement quand nous sommes en relation avec d'autres mammifères. Nous savons à présent que quand la conscience expérimente quelque chose, cette conscience n'est pas localisée dans le cerveau, mais elle se manifeste dans tout le corps. Au moment de l'expérience, les influx nerveux ne vont pas directement dans le cerveau, dans la tête, mais tout d'abord dans notre propre cœur. Le penser avec le cœur, l'ouverture du cœur, précède la pensée raisonnable et cartésienne de nos cerveaux. Cela aussi, nous ne l'oublions que trop souvent.

L'intelligence émotionnelle est universelle, et elle s'exprime de façon universelle. Elle n'est pas limitée par la pensée ou par le langage. Cela a été démontré scientifiquement par un anthropologue, le Dr Paul Ekman, qui a filmé des centaines d'heures de la vie d'une tribu de Nouvelle Guinée vivant en isolement complet. Les films ont révélé que les membres de cette tribu de Nouvelle-Guinée expriment leurs émotions avec exactement les mêmes expressions faciales que des Américains vivant dans une grande ville. En dépit de toutes les différences dans la culture, l'habillement, le milieu social et les habitudes, et dans un environnement totalement différent, et bien que certains membres de la tribu n'aient jamais vu un être humain n'appartenant pas à leur propre culture, les expression des émotions sont totalement reconnaissables et familières.

D'autres d'études ont même démontré que l'expression faciale de certains mammifères reflète les mêmes émotions que les humains, et peut parfaitement être reconnue par des êtres humains, même à partir de photographies. Une étude parue en août 2015 montre que les chevaux sont des animaux expressifs, ce que les cavaliers savaient déjà, mais aussi qu'ils possèdent une vingtaine d'expressions faciales différentes, très similaires à celles des humains pour exprimer les mêmes émotions de joie, de colère, de peur ou de tristesse.

Grâce aux chevaux, nous développons notre intelligence émotionnelle. Nos émotions redeviennent fluides comme celles d'un petit enfant. Un enfant est physiquement dépendant de ses parents, mais il est totalement présent à ses émotions. On peut littéralement voir les émotions qui traversent un petit bébé en observant les vagues d'expressions qui animent le visage de ces enfants dans l'espace de cinq minutes.

Mais, au fur et à mesure que nous devenons des adultes, on nous apprend qu'il faut contrôler les émotions, ou même les supprimer. Dans le milieu professionnel, exprimer ouvertement ses émotions est un comportement inacceptable dans la plupart des entreprises. Pourtant, la science moderne du cerveau a démontré que ce sont les managers qui sont les plus conscients de leurs émotions qui ont les meilleurs résultats en entreprise, y compris sur le plan financier. C'est le quotient d'intelligence émotionnelle, et non pas le QI, qui prévaut. C'est le cerveau dans le cœur qui intègre les expériences nouvelles et qui est ouvert à de nouvelles possibilité . C'est notre cerveau émotionnel qui permet de développer une véritable intuition créative et de faire des choix dans les situations difficiles. Le cerveau dans le cœur évalue les émotions chez les autres et mesure la cohérence et la congruence de l'état émotionnel des autres par rapport à son propre état intérieur de cohérence, de croyance, et d'émotion.

Lorsque l'on parle du grand tournant, il y a beaucoup de gens qui sont d'avis que l'élément le plus important pour générer ce changement, et pour créer un nouveau paradigme, c'est l'état émotionnel du cœur. Comme le démontrent les neurosciences actuelles, c'est le cerveau dans le cœur qui détermine le fonctionnement de la médulla, une partie du cerveau en lien avec le système réticulé, ou RAS, la partie du cerveau limbique qui déclenche le processus d'apprentissage.

Générer un véritable changement de paradigme dans le monde, un grand tournant, c'est tout d'abord se changer soi-même, et changer sa propre manière de fonctionner au niveau du cœur et du cerveau.

Le journaliste américain Christopher Bache appelle notre époque celle de la nuit noire de l'âme humaine et appelle à une écologie spirituelle. C'est juste avant que l'aurore ne se lève que la nuit est la plus noire. Cette nuit noire de l'âme ne serait-elle pas le moment où d'autres espèces, en particulier les chevaux, vont nous enseigner comment vivre en respectant tous les règnes de la nature?

Les chevaux sont de véritables maîtres pour nous réapprendre à être en contact avec nos émotions, ouvrir le cœur, et ainsi créer de nouveaux chemins de penser ouvrant la porte à un véritable changement intérieur, une écologie spirituelle. Peut être retrouvons nous alors la liaison avec le Grand Mystère, comme le disent les traditions amérindiennes, le lien avec l'universel contenu dans chaque instant.

C'est l'expérience que nous avons vécu, un beau groupe de huit stagiaires, ce mois de Juillet lors du stage " Vivez le moment présent, guidé par le cheval", au centre de retraite spirituelle la Licorne, près de Aniane dans l'Hérault.

Après quelques jours de vacances bien méritées, nos activités se poursuivent à la rentrée, avec tout d'abord , fin août, un stage trois jours en collaboration avec la danseuse Caroline Lagouge Chaussavoine où nous exprimerons le "danser du moment présent", puis un stage d'introduction à l'approche Eponaquest de Linda Kohanov et "Le Tao du Cheval", les 5 et 6 septembre, à Rambouillet. Avec mes souhaits pour de très bonnes vacances, une rentrée " dans le grand tournant", et toutes mes amitiés,

Sylvain

A l'affiche
Récemment paru
1/36
Archive