La Lettre de Sylvain - mai 2014

Ça y est, je suis aux US pour la dernière ligne droite de ma formation Eponaquest avec Linda Kohanov! Le soleil se lève sur Amado. Je suis tout au sud de l'Arizona, à quelques kilomètres de la frontière du Mexique, le lieu mythique de la conquête du Far West. A cause des neuf heures de décalage horaire, je me réveille très tôt.

La maison de Nadine, qui loue un Bed & Breakfast, n'est pas loin d'une voie ferrée, et chaque matin, de lourds trains de marchandise se dirigent vers la frontière. Lorsqu'ils en reviennent, dans la nuit, ils transportent souvent des voyageurs clandestins, de pauvres "illegals" mexicains venus tenter leur chance ans l' "american dream", un rêve américain qui commence par les chiens de garde et les patrouilles de police que je vois passer au loin sur la route.

Je regarde vers l'Est, il est six heures du matin, et un soleil doré apparaît au dessus de l'Elephant Head, cette montagne pyramidale qui surplombe la vallée. La lumière jaune dorée du matin inonde l'immense plaine désertique et il fait encore frais. Toute une vie improbable commence à s'éveiller, profitant des heures encore fraîches du matin. Coyotes en maraude entre les cactus cierge, lapins géants aux immenses oreilles , serpents à sonnettes se glissant sous les broussailles, et minuscules colibris au vol virevoltant, leurs ailes bourdonnantes , pleins de joie de vivre, leur jabot vert émeraude ou rouge métallique brillant dans les rayons d'or du soleil.

Cette semaine, nous organisons ici, avec des clients venant de Californie, du Montana et du Colorado, un atelier avec les chevaux, pour valider le diplôme d'instructeur selon la méthode Eponaquest créée par Linda Kohanov. "Galloping to greatness", c'est le thème choisi par le groupe. Je rassemble mes pensées, mais elles tourbillonnent dans mon esprit. je me tourne vers le soleil s'élançant dans l'azur, dissipant les quelques nuages matinaux, effaçant les couleurs indigo du petit matin. Dans les traditions amérindiennes, l'Est est le symbole de la clarté de la pensée et de l'illumination. C'est la demeure de l'Aigle, là où s'ouvre le portail doré qui mène à d'autres niveaux de conscience et de compréhension. Comment arrêter ce tourbillon continuel des pensées? "Invite l'Aigle dans ton propre cœur", répond en silence la lumière dorée. Mais comment faire, en pratique? C'est à cela que je pense, alors que je longe une longue file de drapeaux américains, stars & stripes, le long d'un pont passant au dessus d'une rivière depuis longtemps asséchée.

Cette formation aux Etats Unis, c'est la découverte d'une américaine différente, toute intérieure, empreinte de la spiritualité des peuples amérindiens, unie et non impérialiste. Au pays du "Far West", avant la conquête de l'ouest popularisée par Hollywood, il y avait aussi une manière de vivre ensemble, au delà des différences culturelles et spirituelles. Nations amérindiennes, colonisateurs chrétiens espagnols et immigrants irlandais co-habitaient et échangeaient en une convivence si éloignée des archétypes sur les "cow boys et les indiens" que nous avons de la peine à le croire...

Et les chevaux, animaux mythiques de l'inconscient collectif, sont eux aussi porteurs d'archétypes puissants. Leur présence stoppe notre bavardage mental. Un mental plus serein, des émotions bien intégrées et la dimension du mythe: ce sont les qualités que l'on développe au contact des équidés, et aussi les thèmes du prochain stage proposé par Cheval Communication en Juillet près de Nîmes.

Avec mes salutations très cordiales

Sylvain Gillier-Imbs

A l'affiche
Récemment paru
1/40
Archive

Nous téléphoner: 

T: 06 51 83 06 22

(répondeur ou SMS)

Notre adresse: 

43, rue Ch. de Gaulle

78730 St Arnoult 

1/6